Head Libala Mwinda

Bienvenue sur le site de la Communauté Libala Mwinda

Left aside Père Allary

roseLIBALA MWINDA Brazzaville

Objectivement, tout mariage est une vocation, puisque c'est Dieu qui l'a créé et qui y appelle l'homme et la femme. Mais certaines personnes ne vivent pas leur mariage comme une vocation: ils ne le mettent pas en rapport avec Dieu, ils ignorent son plan sur le mariage. A travers ces écrits, nous voulons montrer comment le mariage, vécu selon le plan de Dieu, est une vocation; et ensuite ce que signifie que Jésus, en restaurant le mariage dans sa dignité première, l'a élevé à la dignité de sacrement. Enfin, les couples Libala Mwinda s'intégrant dans cette logique, se mettent au service non seulement des jeunes et des fiancés, mais aussi au service de la communauté chrétienne dans les paroisses et C.E.V.B., spécialement dans le domaine de la pastorale du ma riage, de la famille et des jeunes.

Le mariage chrétien, une vocation

Qu'est ce qu'une vocation?

Essayons de définir ce mot à partir du cas où nous l'employons souvent: le cas des vocations spéciales, le cas d'un garçon ou d'une fille qui se sent appelé à devenir prêtre, religieux, religieuse.
En analysant ce cas-là, nous nous pouvons découvrir les cinq traits suivants qui caractérisent une vocation:

Le Mariage chrétien, une vocation

Comme nous si bien dit ci-haut, objectivement, tout mariage est une vocation, puisque c'est Dieu qui l'a créé et qui appelle l'homme et la femme à la vie mariée. Mais nous devons reconnaître que beaucoup de gens ne comprenent pas et ne vivent pas leur mariage comme une vocation, comme un appel venant de Dieu.
Beaucoup de gens se marient sans songer à Dieu sur le mariage, ils se marient sans vrai idéal d'amour.

Un mariage est vécu comme une vocation si on peut y retrouver les cinq traits que nous venons de mentionner.

  1. Le mariage est une vocation si les deux conjoints comprennent leur mariage comme un appel qui vient de Dieu, comme son plan sur le mariage qu'il leur propose: un mariage basé sur l'amour vrai, un maraige indissoluble et unique, et si les deux époux acceptent cette proposition. Tout chrétien, jeune homme ou jeune fille, qui s'oriente vers le mariage, est invité par le Seigneur à cette vocation: encore faut-il qu'il s'en aperçoive, qu'il accueille cette vocation, qu'il y réponde positivement...
  2. En tant que vocation, le mariage chrétien n'est pas un événement privé qui se règle uniquement entre deux personnes ou entre deux familles. il est un acte public posé et vécu au sein de la société et de l'Eglise, confirmé par les responsables de la communauté chrétienne.
  3. Le mariage est-il une manière d'imiter Jésus? Mais Jésus n'a pas été marié...C'est vrai, mais Jésus nous a commandé: "Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. " Il a donc demandé à tous les chrétiens, aux mariés aussi, d'imiter sa manière d'aimer. Et Jésus a aussi inspiré à Saint Paul cette image magnifique du 5ème chapitre de la lettre aux Ephésiens: L'amour du mari pour son épouse doit être comme l'amour du Christ pour l'Eglise (Commentaire de Ephésiens 5, 21-33. Les chrétiens mariés sont donc spécialement invités à imiter Jésus dans son amour pour nous. Ils l'imiteront en étant aussi fidèles que lui, en se donnant entièrement l'un à l'autre comme il s'est donne à nous.
  4. Le mariage est une vocation si les mariés le conçoivent comme un engagement de toute leur personne, un engagement qui demande des efforts, une solide formation, des sacrifices, de la maîtrise de soi... aussi bien durant les fiançailles que tout au long de leur vie. Comme la vie religieuse, le mariage chrétien est un engagement qui mobilise toutes les énergies des conjoints et qui s'appuie sur la grâce du Seigneur et la prière.
  5. Et enfin le mariage est une vocation si nous constatons qu'il porte des fruits pour les autres. Un mariage vraiment vécu selon le plan de Dieu enrichit beaucoup, spirituellement, d'abord les deux conjoints eux-mêmes; il est source d'inspiration et de reconfort pour les autres couples; il est un exemple rayonnant pour les jeunes; il est la base de solidité pour toute la communauté. Que ne peut-on pas espérer d'une communauté paroissiale qui compte de nombreux couples chrétiens mariés devant Dieu et qui vivent pleinement leur vocation!

Ainsi nous comprenons que le Pape Jean-Paul II peut écrire dans son Exhortation apostolique Les tâches de la famille chrétiennes: "L'amour est la vocation fondamentale et innée de tout être humain. Or, il y a deux façons spécifiques de réaliser cette vocation à l'amour: le mariage et le célibat consacré. L'un comme l'autre sont une manière concrète de vivre la vérité la plus profonde de l'homme qui est d'être créé à l'image de Dieu." (FC 11)

Comment sent-on qu'on est appelé par le Seigneur à la vocation au mariage? Quand il s'agit de la vocation sacerdotale ou religieuse, un garçon ou une fille découvrent souvent leur vocation en voyant l'exemple d'un prêtre, d'un religieux ou d'une religieuse qu'ils admirent. Et ils sentent s'approfondir en eux leur vocation quand ils assistent à des conférences ou on leur explique le sens de la vie consacrée. Ainsi, petit à petit, le Seigneur touche leur coeur, il les interpelle, et cet appel les conduit à la prière où commence un dialogue intime entre eux et le Seigneur. Et ils donnent leur réponse, ils disent: Oui! Vous, de même, vous découvrirez sa ns doute que le Seigneur vous attire vers la vocation du mariage en voyant l'exemple d'un couple que vous admirez, en voyant la vie harmonieuse de leur foyer et la beauté de leur amour conjugal. Et votre vocation s'approfondira probablement pendant vous écouterez des enseignements sur le mariage selon le plan de Dieu, le mariage comme vocation. Ainsi, petit à petit, le Seign,eur peut vous interpeller au plus profond de votre coeur, et vous discernerez alors avec lui, dans la prière, quelle doit être votre réponse à son invitation.

NOTE

Dans le passage que nous avons cité tout à l'heure, notre Pape Jean Paul II dit qu'à côté du mariage, l'autre vocation chrétienne qui réalise l'idéal de l'amopur, c'est le célibat consacré, le célibat des prêtres, religieux et religieuses. Dans cette voca tion-là, l'homme ou la femme se donne entièrement au Seigneur, sans partage. Le prêtre ou le religieux ou la religieuse ne renonce pas simplement au mariage, il fait bien plus: il fait don de lui-même au Seigneur et à tous les hommes, par amour.

Quelques mois avant sa mort comme martyre, la Soeur Anuarite nota dans son carnet personnel: "Notre vocation, c'est l'amour". Pour les religieux, les religieuses, les prêtres, le service du Seigneur et de leurs frères par amour est une valeur fondamentale, à tel popint qu'ils y consacrent toute leur vie , toute leur énergie, toutes leurs forces d'aimer.

C'est aussi la raison pour la quelle il peut et il doit y avoir un lien profond de solidarité entre les religieux qui vivent pleinement leur vocation au célibat consacré, et les couples mariés qui vivent pleinement leur vocation d'époux chrétiens. La fidélité des uns peut et doit soutenir la fidélité des autres, et ils peuvent s'entraider a vivre leur vocation avec générosité, chacun dans la voie sur laquelle Dieu l'a appelé.

Loe mariage chrétien, un sacrement

Qu’est-ce qu’un sacrement ?

Sans vouloir donner une définition rigoureuse et scientifique de ce qu’est un « sacrement », contentons-nous de la description suivante : un sacrement est :

Deux exemples pour illustrer cette description : le baptême et la confession

Dans le baptême, le signe est constitué de l’eau que le baptême répand sur la tête de la personne à baptiser(ou de l’eau dans la quelle on plonge cette personne), et des paroles : « N., je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit ». Voilà donc le signe : gestes et paroles. Ce signe sacré, c’est le Christ qui nous l’a donné quand il ordonna à ses apôtres : « Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit…. »(Mathieu28, 19). Et dès le temps des premières communautés chrétiennes, l’Eglise a obéi à cet ordre du Christ et a conféré ce sacrement du baptême.

Ce signe sacré réalise une rencontre entre l’homme pécheur et Dieu qui veut le sauver et faire de lui son fils. L’eau lave :l’eau du baptême est le signe que les souillures du péché sont lavées et enlevées. Le fait d’être plongé dans l’eau est aussi un symbole de la descente dans la mort, et en sortir est le symbole d’une remontée vers la vie : c’est un signe que, par le baptême, le vieil homme en nous meurt et est enseveli, et que nous ressuscitons pour une vie nouvelle dans le Christ. Par notre foi, nous savons que ce signe sacré nous donne effectivement cette grâce, ce don de Dieu : nous recevons une nouvelle vie nouvelle, nous devenons enfants de Dieu.

Prenons un deuxième exemple, le sacrement de la confession. Dans ce sacrement, le signe est constitué par la confession de mes péchés et par le prêtre qui, par les paroles et le geste de l’absolution, me pardonne au nom de Dieu. C’est le Christ lui-même qui a donné à son Eglise ce sacrement : « Recevez l’Esprit Saint, dit-il à ses apôtres après sa résurrection, ceux à qui vous pardonnerez leurs péchés, ils leur seront pardonnés. »(jean20,22-23)Jésus a ainsi voulu qu’après lui, il y ait des personnes dans l’Eglise, spécialement ordonnés pour cela, investi du pouvoir de nous dire en toute vérité en son nom : « vos péchés sont pardonnés ».

Dans le sacrement de la confession, le signe sacré réalise une rencontre entre nous et Dieu : la rencontre de l’enfant prodigue qui revient auprès de son Père et reçoit de lui le pardon et un accueil chaleureux. Les paroles de la confession sont claires : « Je vous pardonne tous vos péchés. » Dans la foi, nous le savons : à ce moment-là nos péchés sont vraiment pardonnés et nous sommes réconciliés avec Dieu.

Le mariage, un sacrement

De la même manière que le baptême et la confession, le mariage est également un sacrement, il est un des sept sacrements de l’Eglise catholique, un de ces sept signes sacrés que le Christ nous a donnés comme grands moments de grâce et de rencontre avec Dieu.

Quel est le signe qui constitue le sacrement de mariage ? Ce n’est pas, comme beaucoup de gens le pensent, la bénédiction du prêtre sur les deux époux. Le signe du sacrement de mariage, c’est le fait que les deux époux prennent place l’un devant l’autre et qu’ils promettent l’un à l’autre la fidélité exclusive pour toute leur vie. Le signe, c’est leur « oui », c’est leur promesse de fidélité.

Est-ce que le sacrement du mariage vient du Christ ? Ici, nous devons préciser un peu. Le Christ n’a pas indiqué quelles paroles ou gestes les époux chrétiens devaient employer pour se marier. Et les les premières communautés chrétiennes, au début, n’ont imposé aucune forme précise. C’est pour quoi, au cour des âges, la forme extérieure du mariage a connu une certaine variété : tantôt les époux se donnaient la main pour s’engager l’un vers l’autre, tantôt on les réunissait sous un même voile. A d’autres époques, dans d’autres cultures, on couronnait les deux époux de deux couronnes reliées l’une à l’autre, ou encore on leur demandait d’échanger des anneaux de mariage…Mais ce qui est resté bien fixé et clair depuis le début, c’est que les chrétiens savaient qu’ils devaient se marier selon la conception du mariage que le Christ leur avait enseignée, un mariage un et indissoluble. Depuis les débuts de l’Eglise, les chrétiens ont appelé cela : « se marier dans le Seigneur »(1 Corinthiens7,39)

Ce signe sacré du mariage qui unit l’homme et la femme époux, est-il aussi une rencontre des deux époux avec Dieu ? Oui ! C’est Saint Paul qui le dit, et avec lui toute la tradition biblique. De nombreux passages de la Bible nous montrent que le Seigneur a voulu établir un lieu étroit entre son amour divin pour nous, et l’amour de l’homme et de la femme dans le mariage. « Le mariage est un grand-mystère, dit Saint Paul dans sa lettre aux Ephésiens(5,32), car il a un lien avec l’amour du Christ pour l’Eglise. »

Le jour un homme et une femme célèbrent le sacrement du mariage, Dieu lui-même vient à leur rencontre et il leur dit : « Je vous donne mission de vous aimer. Mais ce n’est pas de n’importe quelle façon que je vous demande de vous aimer. Je vous donne mission de vous aimer comme mon Fils, Jésus, aime l’Eglise et s’est sacrifié pour elle. » Quelle rencontre profonde entre les deux époux et Dieu ! Leur amour devient signe de l’amour de Dieu lui-même. Et ce signe leur donne la grâce de faire ce qu’ils promettent. Quand les deux époux prononcent leur promesse de mariage, Dieu leur donne effectivement ce que ces paroles de leurs promesses expriment. Toute leur vie, les époux-s’ils restent fidèles à leur sacrement de mariage-recevront de Dieu cette grâce de s’aimer l’un l’autre comme lui. Cette grâce les conduira à un amour mutuel de plus en plus profond et vrai, à l’exemple de l’amour du Christ.

Voilà comment le mariage est, pour les chrétiens, un sacrement, un signe sacré qui montre et donne la grâce de l’amour venant de Dieu lui-même.

Conclusion

En regardant autour de nous les couples mariés, nous constatons que bon nombre de chrétiens se contentent du mariage coutumier : ils ne se marient pas religieusement, ou ils attendent longtemps avant de le faire. Il ne s’agit pas ici de condamner ces chrétiens. Mais nous devons néanmoins reconnaitre que cette méconnaissance du mariage comme vocation et comme sacrement est regrettable et qu’elle place ces couples dans la marge de la communauté chrétienne. Ne pas se marier religieusement, c’est un peu comme si on disait au Seigneur : « Nous n’éprouvons pas le besoin de présenter notre mariage devant toi, nous n’osons pas nous promettre fidélité devant toi, ou même : nous ne voulons pas te demander de bénir notre mariage, nous n’avons pas besoin de ton aide et de ta grâce pour notre vie mariée… » C’est tout de même regrettable de voir une attitude pareille…

Par contre, deux fiancés qui se marient par le sacrement de mariage, savent qu’ils répondent ainsi à la vocation que Dieu leur a donné. Avec son aide, ils oseront promettre l’un à l’autre de s’aimer et de rester fidèles l’un à l’autre toute leur vie. Ils savent que leur mariage est une vocation et un sacrement, ils placent le Christ au sein de leur amour et de leur avenir, ils s’engagent dans leur vie mariée avec l’aide du Seigneur, leur mariage devient leur chemin de sainteté.

Footer

Communauté Libala Mwinda - CLM
Av. de l'Université n°29/B, Quartier Mososo Commune de Limete
Kinshasa - République Démocratique du Congo